31. octobre 2017 · Commentaires fermés sur Clim.Air.50 Biomasse : toujours plus de débouchés dans le secteur agricole · Catégories: Actualités, Biomasse, Bois, Bois énergie, Publireportage

Clim.Air.50 Biomasse : toujours plus de débouchés dans le secteur agricole

Les divers avantages du séchage de fourrages

Clim.Air.50  Biomasse

l’équipe Clim.Air.50 Biomasse

Daniel Tonolo,

Responsable commercial

Clim.Air.50

« Un séchoir de 32 bottes carrées en Bretagne, avec une puissance de 950 kW. »

Dans le secteur agricole, la biomasse peut-elle être valorisée pour le séchage de fourrages ?

Clim.Air.50 : Absolument, des séchoirs à bottes rondes ou carrées peuvent être alimentés avec du bois déchiqueté. Sur le plan des énergies renouvelables, il y a aussi des solutions qui valorisent l’eau de refroidissement d’une cogénératrice biogaz ou encore l’énergie produite par un toit solaire. Avec nos systèmes brevetés, la chaleur produite alimente deux flux d’air chaud qui sèchent les bottes par le haut et par le bas. L’humidité est évacuée par les côtés, grâce à une ventilation forcée. Par exemple, avec une humidité initiale de 30 %, il faut environ huit heures pour atteindre un taux de 15 %. Il est donc possible de réaliser deux cycles par jour. A titre d’illustration, nos gammes vont de 8 à 96 bottes rondes et de 12 à 48 bottes carrées. Chacune de nos installations peut ainsi être réalisée en fonction des besoins spécifiques de l’exploitant. En 2018, nous allons installer un séchoir de 32 bottes carrées en Bretagne. Sa centrale de chauffage aura une puissance de 950 kW.

Justement, quels sont les avantages de ces solutions dans un contexte breton ?  Clim.Air.50  Biomasse

Clim.Air.50 : Dans le Grand Ouest, il n’est pas rare qu’il pleuve en période de fenaison. Le fait de pouvoir sécher les bottes permet de les laisser moins longtemps sur le terrain. On limite ainsi les risques de départ de fermentation. Il est aussi possible d’anticiper la première coupe, quand le foin est à son meilleur état. Cela permet de réaliser une seconde coupe, avec une plus grande quantité de fourrage, en fin d’année. Au-delà des aspects quantitatifs, le foin coupé au bon moment permet des gains sur les productions de lait ou de viande.

Pour en revenir au fonctionnement des séchoirs, comment la chaleur est-elle utilisée ?

Clim.Air.50  Biomasse


Clim.Air.50 : Il y a deux technologies possibles. La chaleur produite peut être valorisée grâce à un générateur d’air chaud ou via un ballon d’eau chaude. Le premier cas est le plus simple à mettre en œuvre et à exploiter. Mais dans le second, l’eau chaude peut aussi servir à chauffer des bâtiments par exemple. A noter qu’avec un canal de refoulement d’air, il est possible de sécher d’autres matières comme des céréales, du maïs ou du bois déchiqueté.

About the author: valeur énergie Bretagne

Commentaires fermés.