Valeur énergie Bretagne n°19
30. mai 2015 · Commentaires fermés sur Cadden, Démonstration SONIC 2020 DOUBLE-TETE · Catégories: Actualités, Bureaux d'études, cabinet de conseil, Eau, Energie Marine, Environnement

Démonstration SONIC 2020 DOUBLE-TETE et logiciel de Post-Traitement QIMERA de QPS

Réservez dès maintenant dans votre agenda
le Mercredi 17 JUIN 2015Cette journée vous offrira l’opportunité de découvrir le sondeur SONIC 2020, dans sa nouvelle version Double-Tête (Dual-Head), une solution compacte pour une couverture jusqu’à 12 fois la hauteur d’eau, et le nouveau logiciel QIMERA de post-traitement de données hydrographiques.

Cette démonstration aura lieu à Saint-Nazaire, dans le bassin de l’ancienne base sous-marine

logo Cadden_derniere versionCADDEN, l’instrumentation océanographique apporte des réponses au maître d’ouvrage d’un projet

 

DSCN0208

 Les énergies marines renouvelables constituent une formidable opportunité pour la production d’électricité en Bretagne. Aujourd’hui, les diverses filières envisagées – éolien offshore posé ou flottant, hydrolien, houlomoteur ou marémoteur – en sont à des stades divers de développement, mais elles ont toutes un enjeu fondamental en commun : la nécessité de connaître parfaitement le milieu marin où les équipements seront déployés. Et cette vision précise concerne les trois grandes étapes de la vie d’une installation : les études, la pose et l’exploitation. Plus »

26. janvier 2015 · Commentaires fermés sur Rénovation énergétique du bâtiment : comment atteindre les meilleures performances ? · Catégories: Actualités, Bureaux d'études, cabinet de conseil, Diagnostique énergétique

 

VEB_12_ft2I_02 copie

 

« L’approche globale des travaux devient un critère d’éco-conditionnalité de certains dispositifs d’aides »

Contact : Stéphane Graux-Hervé, Directeur Général de FT2i

 « La conception « monoposte » d’un projet de rénovation est dépassée. Il peut donc être opportun de monter un regroupement de professionnels, adossé à un bureau d’études thermiques et de contrôle »

Plus »

12. février 2014 · Commentaires fermés sur Atelice Conseil : La réduction des rejets de substances dangereuses de l’eau · Catégories: Actualités, Bureaux d'études, cabinet de conseil, Gestion de l'eau

Plus »

16. janvier 2014 · Commentaires fermés sur OUEST AM’ : Comment intégrer les effets de l’imperméabilisation des sols dans la planification urbaine et l’aménagement du territoire ? · Catégories: Actualités, Bureaux d'études, cabinet de conseil, Ecologie industrielle, Génie écologique, Gestion de l'eau · Tags: , ,

Plus »

16. janvier 2014 · Commentaires fermés sur Etudes Environnement : Assainissement non collectif : une conception, pas à pas… · Catégories: Actualités, Aménagement, assainissement, Assainissement non collectif, Bureaux d'études, cabinet de conseil, Environnement

Plus »

12. décembre 2013 · Commentaires fermés sur Un installateur spécialisé dans les énergies renouvelables mobilise son savoir-faire pour construire sa propre maison · Catégories: Actualités, Bioclimatique, Bureaux d'études, cabinet de conseil, Construction

Un installateur spécialisé dans les énergies renouvelables mobilise son savoir-faire pour construire sa propre maison

« Pour mener à bien ce projet visant la performance « énergie positive », je ne me suis pas lancé tout seul »

Daniel Frogé, gérant de Macé et Frogé – Marie Calvez, Chargée de communication de Xelis – Didier Le Goff, gérant de Didome

didomeFaisant mentir l’adage du cordonnier mal chaussé, Daniel Frogé – installateur spécialisé en énergies renouvelables – n’a pas laissé passer l’occasion de valoriser son savoir-faire, au moment de construire sa maison. « Pour ce projet visant la performance « énergie positive », je ne me suis pas lancé tout seul, précise le chauffagiste. La conception bioclimatique de la maison a ainsi été réalisée avec l’aide du cabinet d’architecture Françoise Legendre. En lien avec les contraintes foncières, nous avons résolu chaque problème un à un : orientation, emplacement des baies vitrées, filtrage UV des fenêtres, etc. Tous ces choix ont ensuite été validés par le bureau d’études thermiques Didome. »

Après avoir opté pour des blocs « béton bois / ciment» pour les murs (voir encadré) et la laine de verre pour isoler les combles, l’artisan s’est attaqué à la partie énergétique du projet, en mobilisant tout le spectre des ENR. « Concernant le chauffage, le choix s’est porté sur un plancher chauffant et des radiateurs basse température. Les 800 litres d’eau alimentant ce système sont chauffés par 8 m² de panneaux solaires qui produisent aussi l’eau chaude sanitaire. En hiver, l’appoint est assuré par une chaudière automatique à granulés. Pour l’électricité, une éolienne à pales verticales de 2,5 kW répond, en partie, aux besoins de la maison. Seul l’électricité générée par les 68 m² de panneaux photovoltaïques totalisant 7,3 kWc fait l’objet d’un contrat de revente à EDF au prix de 0,37 centimes le kWh.»

didome

A tout cela s’ajoutent une régulation automatique du chauffage, une cuve en béton pour récupérer les eaux pluviales, un puits canadien, des ampoules LED ou encore une ventilation à double flux. A présent, il ne reste plus qu’à se tourner vers appareils électriques peu énergivores. Par exemple, l’ancienne machine à laver de la famille a suivi dans le déménagement. Un choix qui n’empêche la production énergétique de la maison d’être largement supérieure aux consommations…

Encadré

Thermibloc®, le « béton bois / ciment » alliant performance thermique et qualité de vie

Pour atteindre le niveau d’exigence « énergie positive », Daniel Frogé a opté pour le système constructif Thermibloc®. « Il s’agit d’un bloc composé à 80 % de copeaux de bois et 20 % de ciment, avec isolation extérieure intégrée et un voile de béton coulé, qui permet de réaliser une enveloppe parfaitement étanche et perspirante, explique Marie Calvez, Chargée de communication de Xelis, fabricant de ce produit. En assurant l’isolation par l’extérieur, ce procédé supprime les risques de ponts thermiques. Il garantit également le confort d’été et acoustique, tout en étant très rapide à mettre en œuvre. Ces atouts font de Thermibloc® une solution éprouvée, depuis plus de 40 ans, dans des régions à fortes amplitudes thermiques comme le Canada et les pays d’Europe du nord. Précisons, enfin, que ces blocs, de fabrication 100% française, sont produits à partir de ressources locales. Ils consomment donc 9 fois moins d’énergie grise que la brique traditionnelle. »

 

XELIS GROUPE
Marie CALVEZ
Chargée de Communication
Tél 02 99 76 56 56 – Fax 02 99 49 09 59
Xelis Groupe – Route de la Guerche – BP 15 – 35680

ETS MACE FROGE
Daniel FROGE
7, rue des Charmilles
35 510 CESSON SEVIGNE
Tél: 02 99 33 78 01
Fax: 02 99 59 64 13
Courriel: mace-froge@wanadoo.fr
Site web: www.mace-froge.fr

DIDOME
Rue des Marronniers
35131 PONT PEAN
www.didome.fr

23. avril 2013 · Commentaires fermés sur Eicosysteme : L’écologie industrielle joue la carte de la mise en réseau des entreprises en s’inspirant du fonctionnement d’un écosystème naturel · Catégories: Actualités, Bureaux d'études, cabinet de conseil, Environnement

Plus »

31. janvier 2013 · Commentaires fermés sur ouest-am’ : recoit-le-prix-entreprise-et-environnement-2012-salon-international-pollutec-valeur-energie-bretagne · Catégories: Actualités, Bureaux d'études, cabinet de conseil, Ecologie industrielle, Génie écologique

BIODIVERSITE ET ENTREPRISES
Mention MEILLEURE DEMARCHE DE GESTION DE SITE
Edition 2012

Etabli à Rennes depuis plus de 85 ans, le Groupe GIBOIRE conjugue avec succès l’ensemble des métiers de l’immobilier, assurant aussi bien l’aménagement, la promotion, la vente ou encore la gestion/location. Sa structure aménagement, forte de plus de 25 années d’expérience, réalise des opérations d’aménagement sur l’ensemble de la Bretagne et des Pays de Loire en tant que concessionnaire de ZAC ou aménageur lotisseur de terrains à bâtir.
OUEST AM’ (35 personnes) est un bureau d’études en environnement et en aménagement du territoire, qui propose une démarche globale et transversale. A ce titre OUEST AM’ conçoit des solutions d’aménagement durable, du conseil stratégique à l’évaluation en passant par la maitrise d’œuvre, OUEST AM’ accompagne ses clients dans toutes les étapes du projet en tenant compte du volet réglementaire et de la gestion des sites.
SITADIN Urbanisme et paysage (5 personnes) est une agence d’urbanisme et de paysage qui travaille à toutes les échelles de projet. Chaque projet est l’occasion d’une réflexion contextualisée, basée sur la dimension sociale et environnementale, qui est au cœur de nos préoccupations. Le travail du projet est le résultat du croisement des compétences de chacun des acteurs, participant dans son domaine à la recherche de l’excellence.
Dans le cadre de l’aménagement d’un nouvel éco-quartier de 410 logements réalisé par le Groupe GIBOIRE à Melesse (35) et conçu par SITADIN, le cabinet OUEST AM’ réalise, avec la participation des paysagistes de SITADIN, la réhabilitation d’une zone humide de 3 hectares. Il s’agit de préserver et restaurer une zone humide, actuellement en culture, en améliorant son profil biologique et ses fonctionnalités écologiques. OUEST AM’ assure la maitrise d’œuvre des travaux (2012-2013) en utilisant la norme AFNOR sur le génie écologique (AFNOR/X10 GE), ainsi que le suivi biologique pluriannuel du site. A partir d’un diagnostic écologique complet du le site, le projet retenu prévoit la renaturation du ruisseau, la création d’habitats favorables aux amphibiens, un modelé topographique fin permettant la diversification des végétations des milieux humides et des guildes des invertébrés associés. Ce projet s’intègre dans le plan d’ensemble de la commune, pour maintenir la trame verte et bleu. Une mise en valeur pédagogique (panneaux de sensibilisation, sentiers saisonniers…) ainsi qu’un plan de gestion différencié de l’espace restauré sont également actés.
Un projet tutoré démarrant en novembre 2012 avec les étudiants de l’université de Rennes permettra de tirer les leçons de cette expérience sur le long terme ainsi que de 3 autres projets en vue d’une diffusion auprès de collectivités et d’aménageurs confrontés à ces problématiques d’intégration de zones protégées dans leurs projets.

Pour en savoir plus : www.ouestam.fr

 

06. décembre 2012 · Commentaires fermés sur ATELICE CONSEIL · Catégories: Actualités, assainissement, cabinet de conseil, Environnement · Tags:

ATELICE CONSEIL accompagne les collectivités locales et les industriels pour la bonne prise en compte de l’eau, dans leur projet de développement

« Agir et non subir, pour un essor rentable et durable »
Véronique Gouin, Gérante

Avant même d’évoquer l’aspect technique de son métier, Véronique Gouin en aborde la philosophie : « En matière de conception d’ouvrages d’assainissement, il faut agir et non subir pour assurer l’essor rentable et durable de sa collectivité ou de son entreprise. C’est pourquoi, nous cherchons à intervenir très en amont dans un dossier. Dans le cas de la création d’un lotissement, par exemple, il convient d’aborder la question de l’eau, dès l’établissement du PLU ».
Concrètement, le cabinet-conseil propose à son client un accompagnement complet avec, dans un premier temps, l’assistance à maîtrise d’ouvrage. «
À ce stade, nous allons sur le terrain, avant de formuler les propositions d’infrastructures de collecte et de traitement des eaux usées à réaliser. Et si le réseau en place est sollicité, nous en diagnostiquons les éventuels défauts. Pour les eaux pluviales, nous proposons également des solutions afin d’écrêter le débit, en cas de pluie, des cours d’eau impactés par les projets d’urbanisation. Pour cela, il faut éviter de trop imperméabiliser les zones de développement ou réaliser des noues qui assurent un stockage temporaire des précipitations ».

Suite à ce travail initial, le maître d’ouvrage est en mesure de choisir une solution d’assainissement, à travers des critères techniques et financiers. Après quoi, la mission d’Atélice Conseil passe à l’étape de la maîtrise d’œuvre. «
En premier lieu, nous gérons le dossier de Loi sur l’eau, rendu quasiment automatique au regard des aménagements prévus. Et nous enchaînons sur les études techniques détaillées, en collaborant éventuellement avec d’autres cabinets. Enfin, nous consultons les entreprises et assurons le suivi du chantier, jusqu’à sa réception ».

Toutes ces missions, l’ingénieure peut les réaliser, par ailleurs,
pour les entreprises, installations classée notamment, contexte qu’elle connaît bien, après avoir été Responsable Environnement d’un groupe industriel pendant 10 ans. « Une expérience mise à profit dans le cadre des formations agréées que nous dispensons ». Et, quand on sait, par exemple, qu’un zonage d’assainissement est opposable aux tiers, il vaut mieux être informé sur le sujet.

www.atelice.fr

20. novembre 2012 · Commentaires fermés sur ft2i : bureau d’études thermiques · Catégories: Actualités, Bureaux d'études, cabinet de conseil, Mesures, Solaire, Thermographie

Le bureau d’études thermiques, un acteur à la croisée entre conseil technique et ingénierie financière
Contact : Stéphane Graux-Hervé, Directeur Général de FT2i

Aujourd’hui, de plus en plus de particuliers, d’entreprises ou de collectivités s’intéressent aux économies d’énergie potentiellement offertes par la rénovation thermique. « Et pour obtenir des résultats significatifs, il est préférable de recourir à un bureau d’études thermiques, souligne Stéphane Graux-Hervé, spécialiste en infiltrométrie et thermographie infrarouge. En effet, seul un spécialiste peut s’assurer de la cohérence d’ensemble des mesures à prendre pour optimiser le comportement thermique d’un bâtiment. Son rôle sera aussi de hiérarchiser les priorités en termes de travaux, en fonction des moyens financiers du maître d’ouvrage, car la rénovation thermique peut représenter une dépense de 30 à 45 000 € pour une maison. Un tel investissement reste justifié quand on sait que la valeur patrimoniale d’un bien peut chuter de 10 à 15 %, en cas de mauvaises performances énergétiques ».
Conscient que l’argent reste le nerf de l’efficacité énergétique – en particulier au moment où les subventions sont de moins en moins nombreuses – FT2i s’est mis en relation avec l’État dans le but de collecter, pour le compte de ses clients, une part des redevances versées par les vendeurs d’énergie (en contrepartie de certificats d’économie d’énergie).
En parallèle à cette approche financière, le bureau d’études a également innové sur le plan technique, avec la solution Infralog. « Il s’agit d’une technique permettant d’analyser la performance d’une paroi, afin d’en mesurer la résistance thermique réelle et non celle, habituellement retenue par défaut, du matériau considéré à l’état initial. Il en découle une meilleure définition des travaux de rénovation. Concernant le neuf, nous avons mis en place une plateforme d’échanges dématérialisée entre tous les intervenants d’un projet : architectes, maîtres d’œuvre et bureaux d’études. Cet outil, hébergé par notre nouveau site Internet, permet d’assurer la cohérence thermique de la construction. Car, dans les faits, cela reste l’enjeu principal pour garantir des économies d’énergie ».
Fort de ces innovations FT2i s’est vu récompensé par le Réseau Entreprendre en étant Lauréat 2012.

Nils Bruder / pour Valeur énergie Bretagne

www.ft2i.fr

26. septembre 2012 · Commentaires fermés sur ouest amenagement · Catégories: Actualités, Aménagement, Architecture, Bureaux d'études, cabinet de conseil, Territoire, Urbanisme, Urbanisme

ouest am’
les métiers de l’aménagement durable évoluent vers plus de transversalité

La prise en compte des exigences environnementales dans la conception d’un projet se traduit par une nouvelle doctrine : Éviter, Réduire, Compenser

Natacha Blanc-Marteau, PDG de Ouest-Aménagement
Sous l’impulsion du Grenelle de l’environnement, les exigences de développement durable sont davantage prises en compte, dans la conception d’un projet d’aménagement. « Dans les faits,cela se traduit par une nouvelle doctrine, expose Natacha Blanc-Marteau : Éviter, Réduire, Compenser. En tant que bureau d’études, nous sommes parfois amenés à conseiller à un maître d’ouvrage d’éviter tel site, dès l’amont du projet, pour éviter des atteintes environnementales. S’il n’y a pas d’alternative possible, nous élaborons des solutions pour limiter au maximum la portée de ces atteintes. Enfin, en cas d’impacts résiduels, nous proposons des mesures de compensation, comme la recréation de zones humides que nous avons étudiée sur la LGV Rennes-Le Mans ».
L’émergence de la doctrine « ERC » va profondément modifier la pratique professionnelle des spécialistes en aménagement durable. « Aujourd’hui, nos trois métiers – l’urbaniste, l’expert en eau et celui en environnement – s’entrecroisent pour avoir une approche transversale d’un projet. Nous constatons ce décloisonnement aussi bien chez Ouest Am’, qui intervient à l’échelle globale d’un projet, qu’à d’autres niveaux : par exemple, un architecte ne peut plus travailler indépendamment des environnementalistes ou des énergéticiens. Bien entendu, il est aussi essentiel d’accompagner les maîtres d’ouvrage, à l’heure où la réglementation qui vise à préserver les espaces naturels et la biodiversité devient de plus en plus complexe. Cela passe par une expertise, un suivi des projets réalisés ou une assistance pour monter un dossier de subventions, comme le dispositif breton Eco-FAUR. Mais l’intervention d’un bureau d’études ne saurait se réduire à la seule mise en conformité d’un projet aux textes de loi. En effet, la formation occupe également une part croissante de notre action, parce qu’un maître d’ouvrage doit connaître les nombreux services que rendent les espaces naturels, pour pouvoir prendre conscience des enjeux environnementaux portés par un projet d’aménagement ».

Propos recuiellis par Nils Bruder
Valeurenergie.com

 

La performance énergétique passe aussi par la concertation

Notre approche pédagogique et participative facilite l’intégration de l’efficacité énergétique très en amont du processus de conception

Olivier Guillemot, gérant de Polenn / Murielle Douté, responsable du pôle « Energie et Urbanisme
La question énergétique constitue aujourd’hui un aspect incontournable de toute opération d’aménagement urbain. D’autant plus que depuis 2009, toute opération d’aménagement nécessitant une étude d’impact doit faire l’objet d’une étude de faisabilité sur le potentiel de développement en énergies renouvelables. Si cette étude  repose sur une expertise technique pointue, les premiers retours d’expérience mettent en évidence l’opportunité qu’elle représente de sensibiliser les acteurs de l’aménagement à la problématique énergétique. Un volet de concertation et de sensibilisation voire de co-construction, organisé très en amont dans la conception d’un projet, apporte une plu-value qualitative indéniable à la conception de ces futurs quartiers.
« Un bureau d’études en performance énergétique ne fait pas uniquement du calcul thermique, confirme Olivier Guillemot. En effet, à chacune de ses missions, Polenn s’attache également à expliquer aux différents acteurs les enjeux de la sobriété énergétique et de l’usage des énergies renouvelables : élus, techniciens, aménageurs mais aussi riverains et futurs habitants de ces nouveaux quartiers. L’approche pédagogique que nous défendons s’explique aussi par le fait que les habitudes de travail des aménageurs sont parfois bousculées : par exemple, jusqu’à présent, un quartier pouvait s’organiser principalement autour de la voirie. La conception bioclimatique peut supposer désormais de réfléchir à l’orientation des futurs bâtiments, avant même d’avoir élaboré le plan des rues ». Cette approche « sur mesure » et participative permet aujourd’hui à Polenn d’être missionné sur une ZAC à énergie positive, de quelque 400 logements sur 16 ha, en création à Ploemeur dans le Morbihan. « L’opération, dont les premières études démarrent, intègre notamment une production délocalisée d’énergie, une caractéristique qui prend tout son sens en Bretagne, région qui connaît des problèmes récurrents d’alimentation en électricité. Mais avant de nous pencher sur cette problématique, nous mettrons prioritairement l’accent sur la maîtrise de la demande énergétique, avec des réponses adaptées au contexte local, étant bien entendu que l’énergie ayant le moindre impact environnemental est celle qui n’est pas consommée ». Comme dans tout projet, le bureau d’étude est force de proposition, la prise de décision finale revient aux maîtres d’ouvrage : élu, promoteur, aménageur et même particulier. « Nous leur apportons les clés pour que leurs choix favorisent la sobriété énergétique et le recours aux énergies renouvelables si possible locales. »

Propos recuiellis par Nils Bruder
Valeurenergie.com

FT2i propose un conseil indépendant

Le bureau d’études est le spécialiste de la thermographie infrarouge et de l’infiltrométrie
Stéphane Graux-Hervé, Directeur Général

Quelles sont les solutions offertes par FT2i, en tant que bureau d’études ?
Nous disposons de l’ensemble des compétences officielles requises pour apporter une expertise thermique indépendante, avec une spécialisation affirmée sur les tests d’infiltrométrie et la thermographie infrarouge. Dans le neuf, ces contrôles nous servent à vérifier la conformité des isolants, l’étanchéité des ouvrants, le bon fonctionnement des circuits de chaleur, etc. Pour la rénovation, ils permettent de diagnostiquer un éventuel défaut dans l’enveloppe thermique d’un bâtiment. Nos équipes réalisent ainsi des audits complets sur des biens à vendre, pour le compte de clients du Crédit Mutuel de Bretagne. FT2i a également été retenu par le Conseil général du Morbihan pour assurer une mission de Diagnostic Conseil en Économie d’Énergie, auprès de particuliers.
La thermographie infrarouge concerne quels types de bâtiments ?
Nous pouvons effectuer nos contrôles sur du logement, du tertiaire ou de l’industriel, sans limite de taille. Par exemple, nous avons expertisé le patrimoine immobilier de collectivités locales et pour certains bâtiments importants, comme des collèges ou des médiathèques, nous avons utilisé un ballon captif. Cette thermographie en basse altitude nous a aussi servi pour tester la conformité de chambres froides sur le port de pêche de Lorient.
Et pourquoi soulignez-vous le fait que votre expertise soit indépendante ?
FT2i n’est lié à aucun fournisseur, cela garantit donc la neutralité de notre conseil qui sera établi exclusivement en fonction des besoins du client. Au-delà de nos compétences techniques, nous accordons aussi une part importante au paramètre humain dans nos études, en intégrant le mode de vie des occupants du lieu expertisé. Par exemple, des gens dorment avec ou sans chauffage, ce qui peut conduire à hiérarchiser des préconisations.

www.ft2i.fr 

 

Propos recueillis par Nils Bruder pour Valeur énergie

 

 

22. mai 2012 · Commentaires fermés sur A.Typique, Patrice BIDEAU : UNE MAISON BIOCLIMATIQUE ET ORGANIQUE EN BRETAGNE · Catégories: Actualités, Architecture, BBC, Bureaux d'études, cabinet de conseil · Tags: , , , ,

A.Typique, Patrice BIDEAU

Initialement, ce projet était destiné à être BBC avec une conception bioclimatique mixte, ossature bois et béton, une PAC (pompe à chaleur) et ballon d’eau chaude de 5,8 kW. Cette maison était étudiée pour une consommation énergétique de 31 kwhep/m2/an pour le chauffage et la production d’eau chaude et une VMC hygro B. L’évolution et la maturation du chantier en ont décidé autrement !
La maison a été placée au Nord Ouest de la propriété pour offrir le maximum d’espace au jardin et à la terrasse. Le garage au Nord en ossature bois, bardage et toiture cintrée en zinc fait office de tampon protecteur mais aussi d’abri pour la porte d’entrée avec son auvent.

Photo : Mr Armel ISTIN

La façade au Nord de la maison offre peu d’ouvertures. Elle est réalisée en parpaings béton laissés apparents à l’intérieur, et isolée par l’extérieur avec une ossature bois rapportée, de la laine de roche de 120 mm et un bardage. Le mur et les refends sont les supports du plancher bois, mais c’est aussi le radiateur de la maison par sa forte inertie thermique, il participe donc au confort d’été et d’hiver.
Les murs de la maison en ossature bois 145/45, avec une isolation en laine de roche de 145 mm, sont posés sur une dalle béton sur vide sanitaire constituée de hourdis en polystyrène de 200 mm et d’un isolant rapporté de 50 mm afin d’éviter les ponts thermiques linéiques.
La toiture à 2 pans de 45° est en ardoises schisteuses naturelles avec une lucarne cintrée en zinc servant aussi d’abri bois. La toiture est isolée par de la laine de roche de 300 mm. L’ossature verticale et les rampants ont un frein vapeur pour assurer l’étanchéité à l’air, validé par 2 tests.
Faisant face à la piscine, une pergola pour une future glycine, fait le lien entre la cuisine et la terrasse, un jardin d’hiver en ossature bois au toit en polycarbonate et en panneaux à double vitrage et châssis bois. Un jardin d’hiver agrémenté de pierres, d’ardoises cassées et d’arbustes destinés à procurer un supplément de chaleur en hiver, et à rester ouvert en été et ainsi assurer avec les volets bois coulissants à claire voie une aération de la maison et ainsi la rafraîchir naturellement.
Tous ces éléments passifs ont contribué à la suppression de la PAC et son remplacement par un chauffage d’appoint : un poêle à bois de 6 kW et des radiateurs à inertie avec fluide haute performance pour une performance ramenée entre 80 et 90 kwhep/m2/an, soit de type THPE.
Cette maison a bénéficié également par l’implication des maîtres d’ouvrage d’un changement complet de leur lieu de vie, avec une forte attirance pour les jeux de couleurs de perception et rechercher une ambiance harmonieuse pour une nouvelle histoire.
C’est aussi un travail d’architecte inspiré, tant par la « charte de GAIA » de David PEARSON, que par la réalisation d’un habitat passif.

A.typique