Ces dernières années, les installations de méthanisation à la ferme se sont multipliées en Bretagne, et l’heure est aujourd’hui aux retours d’expérience. Parmi les pionniers, il y en a qui sont tellement satisfaits de leur première installation qu’ils en mettent une seconde en service. C’est le cas de l’exploitation agricole « Le Guernequay » à Moustoir-Remungol (56), où la puissance installée est passée de 130 à 350 kW, entre 2010 et 2013.
« Cette exploitation a notamment valorisé l’énergie produite via le chauffage des porcheries, de la maison d’habitation et la vente de chaleur à des voisins, explique Armelle Damiano, Chargée de mission biogaz à l’Association AILE. Mais elle a surtout su saisir cette opportunité pour créer deux activités complémentaires : une champignonnière bio et une unité de production de spiruline, avec une dizaine d’emplois à la clé. » Toutes ces applications ont nécessité la mise en place d’un réseau de chaleur d’une longueur de 1 700 ml, réalisé avec des conduites pré-isolées en polyéthylène réticulé.

Source Association AILE