Des gains qualitatifs, avant même les économies d’énergie

 Au moment de remplacer des mâts d’éclairage au sodium vieillissants, la Ville de Treillières (44) hésitait entre des lampes de type « Cosmo » et des LED. « Les deux produits répondaient à notre objectif de réduire nos consommations d’éclairage de 50 %, explique Sarah Perraud, DST de la Ville. Finalement, c’est la différence de durée de vie qui aura fait pencher la balance vers les LED. »
Les nouveaux luminaires ayant été installés en ce début d’année, il est encore trop tôt pour savoir si les objectifs d’économie sont atteints (un suivi des consommations a été mis en place pour s’en assurer). Pour autant, les LED donnent déjà entière satisfaction concernant le rendu visuel. « Nous avions quelques interrogations au sujet du niveau et de la chaleur de l’éclairement obtenu, en ayant notamment à l’esprit des installations vues dans d’autres villes, il y a 2 ou 3 ans, indique Sarah Perraud. Nous concernant, il y a eu un véritable gain en qualité, par rapport à la situation précédente, avec des luminaires qui couvrent de grandes surfaces, tout en permettant d’intégrer une dimension décorative aux abords des bâtiments patrimoniaux. »
Source : Ragni.