En Bretagne, 33 unités de méthanisation sont en service ou en construction, dont 60% en lien avec des élevages porcins. Les éleveurs de porcs ont donc fait preuve d’initiative, plusieurs ayant été pionniers en ce domaine. Les unités sont de petite taille (100 à 530 kWe), principalement en co-génération.
« La méthanisation est un atout pour la Bretagne, énergétique, social et territorial. C’est une voie de diversification pour les éleveurs très performants sur leur cœur de métier, l’élevage de porcs. Son développement passera surtout par des projets à la ferme, mais seulement s’ils sont rentables et si l’économie de la filière porcine, dont l’avenir passe par la modernisation des élevages pour gagner en compétitivité, le permet» précise Philippe Bizien, président du Comité Régional Porcin (CRP)[1] de Bretagne.
La concrétisation d’un projet de méthanisation sous-entend un accompagnement de l’éleveur par différentes structures (organisation de producteurs (OP), chambre d’agriculture, bureau d’études…). Des OP ont ainsi créé un groupe d’éleveurs intéressés par la méthanisation pour échanger et partager les expériences, avec des visites d’installations. L’accompagnement est ensuite individuel afin de dimensionner l’installation (gisements disponibles, gestion du digestat et stockage, traitement, évaluation des constructeurs…), puis élaborer les dossiers d’aide et réglementaires.
En parallèle, CRAB1 et UGPVB1 assurent une veille technique et réglementaire, et agissent au niveau des freins identifiés : simplification des démarches administratives, tarif d’achat, normalisation et homologation du digestat pour la mise sur le marché… En zone à forte densité d’élevage, la méthanisation ne détruisant pas l’azote, le digestat devra le plus souvent être séché ou composté pour pouvoir être exporté, mais le contexte réglementaire ne le permet pas encore.
Enfin, afin d’améliorer les process, la CRAB et l’IFIP-Institut du Porc poursuivent leurs travaux : unité pilote CRAB à Guernévez, expertise sur les clés de rentabilité, modélisation, valeur agronomique des digestats, transfert des connaissances, prospective (cultures intermédiaires à vocation énergétique…).

[1] + logo Le CRP Bretagne fédère l’UGPVB (Union des Groupements de Producteurs de Bretagne), la CRAB (Chambre Régionale d’Agriculture de Bretagne), la FRSEA (Fédération Régionale Syndicale des Exploitants Agricoles) de Bretagne, les JA (Jeunes Agriculteurs) Bretagne, le MPB (Marché du Porc Breton) et Uniporc Ouest.