Quelle alternative durable et économique au pavé naturel ?

Les acteurs des travaux publics le savent bien : les pavés naturels résistent mal aux fortes circulations motorisées. En outre, leur pose s’avère coûteuse pour le maître d’ouvrage et pénible pour le maître d’œuvre. Pourtant, des alternatives existent, comme les mortiers fabriqués à base de liant hydraulique et qui sont directement coulés sur un enrobé, avec une trame quadrillée pour imiter des pavages.
« Cela fait 5 ans que nous proposons ce type de revêtement à nos clients, explique Gwénaël Bouvier, Gérant d’A.B.E, entreprise de travaux publics. Et le retour d’expérience est satisfaisant sur le plan de la durabilité, avec une très faible érosion constatée. L’intérêt est aussi de pouvoir conserver une uniformité de l’enrobé de structure, sur lequel 5 mm de mortier sont simplement coulés. La mise en œuvre est donc très facile. » Par rapport au pavé, cette solution permet aussi d’optimiser les coûts : pas de couche de béton à réaliser, un flux limité de camions pour le transport de matériaux, moins de manutention et d’entretien, etc. Enfin, avec des temps de séchage rapides, la remise sous circulation se fait dans les 72 heures après la pose.
Source : Stylroc. Gwénaël Bouvier, Gérant d’A.B.E