Plus de 120 collectivités bretonnes se sont déjà engagées dans l’effacement diffus

 La Bretagne est une région pionnière pour l’effacement diffus, ce procédé générant des économies d’énergie grâce à l’arrêt, sur une courte durée, de certains appareils énergivores (chauffage, chauffe-eau). Plus de 120 collectivités locales bretonnes ont déjà accompagné le développement de cette technologie sur leur territoire.
Dès 2010, Quimper Communauté a ainsi été la première à s’engager massivement dans la démarche. Aujourd’hui, des boîtiers d’effacement équipent près de 50 bâtiments publics (où ils génèrent 8 % d’économies d’énergie) et plus de 1 000 logements du territoire. Et l’Agglo souhaite voir doubler ces installations, dans les mois à venir.
L’effacement diffus joue aussi un rôle central dans le projet de Boucle Energétique Locale de Brest métropole océane, sur Brest rive droite. Selon les prévisions, la puissance manquante pour répondre à la demande d’électricité liée à l’urbanisation du quartier des Capucins, correspond à la consommation de 200 logements chauffés électriquement. Dès lors, pour éviter d’avoir à construire une ligne électrique de 4,7 km, il a été choisi de maîtriser la demande énergétique du secteur, ce à quoi participeront des boîtiers d’effacement.

 Source : Voltalis.