Valeur énergie Bretagne n°20
08. janvier 2014 · Commentaires fermés sur GRTgaz : Le « gaz renouvelable », nouvelle piste de valorisation énergétique pour la méthanisation… · Catégories: Actualités, Distribution, Méthanisation

Plus »

12. décembre 2013 · Commentaires fermés sur DBI : le revêtement de façade en bois séduit autant dans le neuf que la rénovation · Catégories: Actualités, Bois, Charpente, Construction, Distribution

Plus »

09. décembre 2013 · Commentaires fermés sur AKTA : Une machine qui vient changer la donne pour le béton de chanvre · Catégories: Actualités, Bureaux d'études, Distributeur matériaux écologiques, Distribution

Plus »

24. mai 2013 · Commentaires fermés sur CELTYMAT · Catégories: Actualités, Distribution, isolation, Isolation acoustique

celtymat

 

L’éco-construction bretonne ne connaît pas la crise. Le choix pour les solutions naturelles est avant tout d’ordre financier
Kristian Abgrall, gérant de Celtymat (distributeur de matériaux naturels)

Le marché de l’éco-construction connaît une évolution favorable en Bretagne, alors que le secteur traditionnel souffre du contexte économique général. Pour Kristian Abgrall, distributeur de matériaux naturels, cette bonne santé s’explique par divers facteurs : « Le basculement du choix vers les solutions durables est avant tout d’ordre financier. En effet, elles sont devenues abordables, grâce aux aides pour les travaux d’économie d’énergie. Et leur surcoût résiduel, de l’ordre de 15 %, est rapidement amorti, grâce à leurs performances et à une meilleure tenue dans le temps. D’ailleurs, une partie de notre clientèle de 50/60 ans s’oriente vers nos matériaux, après avoir vécu les limites des produits classiques au quotidien. Il y a aussi de jeunes primo-accédants intéressés par les possibilités d’auto-construction offertes par les matériaux écolos ».
En marge de l’éternel argument du porte-monnaie, la construction durable profite également du travail de sensibilisation mené par les acteurs de la filière auprès des artisans et des entreprises du bâtiment. « Aujourd’hui, de nombreux professionnels bretons sont qualifiés pour mettre en œuvre des matériaux naturels, car ils ont conscience que ce savoir-faire leur ouvre de nouveaux débouchés. Et nous continuons à former régulièrement des artisans qui souhaitent suivre ce mouvement ».
Pour le distributeur, l’éco-construction régionale se porte donc plutôt bien et la tendance n’est pas prête de s’infléchir. « Les matériaux durables sont accessibles à tous souvent simples d’application et font désormais l’objet de certifications techniques. Sans compter que ces produits offrent des solutions pour tous les travaux : construction, rénovation (isolation par l’extérieur), aménagement intérieur (enduits, peintures et lasures sans émanations toxiques), etc. Face à la demande croissante, notre rôle est de garantir une livraison rapide aux artisans, particuliers et négociants de matériaux ». Le marché, que Kristian Abgrall a vu émerger peu à peu ces 25 dernières années, n’est donc pas prêt de connaître une rupture de stock.

Propos recueillis par Nils Bruder
valeurenergiebretagne.fr

 

22. avril 2013 · Commentaires fermés sur JLC Développement : Quelles alternatives face à une hausse de 30 % du prix de l’électricité, attendue d’ici 4 ans ? · Catégories: Actualités, Distribution, Energie, Solaire · Tags: , ,

« Aujourd’hui, un gros consommateur d’eau chaude sanitaire peut réaliser des économies substantielles grâce au solaire thermique ou au thermodynamique »

Maxence Cheveaux, Chargé d’affaires chez JLC DEVELOPPEMENT
La société JLC DEVELOPPEMENT travaille avec les professionnels des différents secteurs d’activités (les collectivités, les industriels, les éleveurs). Elle commercialise du matériel destiné aux économies d’énergies. Des solutions en production d’eau chaude, en traitement de l’eau, en ventilation et en éclairage. Possédant un réseau de distribution et de revendeur la société est présente sur le territoire national.
Ce n’est un secret pour personne : une hausse deJLC_développemt quelque 30 % du tarif de l’électricité est attendue en France, d’ici 2016. Pour éviter ce mur budgétaire, les plus gros consommateurs doivent rendre, dès aujourd’hui, leurs consommations moins dépendantes de la seule électricité. A ce titre, la production d’eau chaude et l’éclairage figurent parmi les principaux postes de dépense susceptibles d’être améliorés.
JLC_développement « Actuellement, un gros consommateur d’eau chaude peut réaliser des économies substantielles grâce au solaire thermique ou au thermodynamique reposant sur la pompe à chaleur haute température, expose Maxence Cheveaux. Ces technologies permettent, en effet, de couvrir de 50 à 80 % des besoins en eau chaude, dans des configurations très variées : immeubles collectifs ou tertiaires, industries, hôpitaux, camping, etc. Et les systèmes actuels permettent un retour sur investissement en moins de 10 ans, sans compter les aides publiques envisageables.
Un maître d’ouvrage doit cependant s’assurer que les produits et les
JLC_développement prestataires retenus soient performants sur les plans techniques et du service. Par exemple, pour le solaire, JLC Développement travaille avec des modules autovidangeables qui fiabilisent les rendements et la durabilité de l’installation. Pour la pompe à chaleur, notre choix s’est notamment porté sur des systèmes avec du CO2 se substituant aux gaz réfrigérants, dont il est probable qu’ils soient un jour interdits dans le bâtiment, comme ils le seront prochainement pour l’automobile.
Concernant l’éclairage, les solutions à induction ou LED que nous mobilisons apportent des réponses efficaces, en limitant à la fois les consommations et les opérations de relampage. En effet, changer une ampoule nécessitant la location d’une nacelle n’est pas sans coût. Or, avec l’induction, vous êtes tranquilles pour 20 ans !
Pour toutes ces solutions – eau chaude et éclairage – il faut aussi retenir que chaque projet doit faire l’objet d’une approche spécifique. C’est pourquoi, nous mettons un service commercial et technique à la disposition de nos clients, afin d’adapter l’installation à leurs besoins spécifiques
».

Contact
JLC Développement
www.jlc-d.fr
Parc d’Activités du Pigeon Blanc
35370 Saint Germain-du-Pinel
Tél : 33 (0)2 99 99 63 49

09. octobre 2012 · Commentaires fermés sur Courant · Catégories: Actualités, Bioelectricité, Distribution

 

Comment réduire les rayonnements « basse fréquence » à l’intérieur d’un bâtiment ?

Après notre intervention, les champs électriques sont limités à 5V/m

Alain Cottar, Responsable Marketing et Communication de Courant
C’est une évidence : chaque jour, les appareils électriques rendent la vie plus facile. Mais il y a un revers de la médaille avec les rayonnements « basse fréquence » qu’ils émettent, tout comme ceux de l’installation d’alimentation électrique du bâtiment. Des organismes, tels que l’OMS, considèrent que ces émissions sont nocives pour la santé. Et, comme le souligne la Commission européenne dans sa résolution sur le danger potentiel des champs électromagnétiques et leur effet sur l’environnement : « tout le monde est aujourd’hui exposé, à des degrés divers, à des champs électromagnétiques dont les niveaux vont continuer d’augmenter avec les progrès de la technologie ».
Face à cette évolution, des solutions existent pour ceux qui voudraient appliquer un principe de précaution. La société Courant, spécialisée dans la fabrication de gaines électriques, a ainsi développé la gamme Flex-a-Ray qui supprime plus de 99 % des champs électromagnétiques sur une installation, à l’intérieur d’un bâtiment (cette performance est particulièrement intéressante pour une construction en bois, matériau qui laisse facilement les rayonnements se diffuser). Pour parvenir à ces résultats, Flex-a-Ray contient une couche de carbone qui joue un rôle de cage de Faraday, reliée à la terre par des cavaliers à clipser.
La gaine présente également un avantage pour l’installateur, en étant plus simple à poser qu’un fil blindé. Spécialisé en électricité biocompatible au sein de la société Bio Habitat Concept, Pascal Nuaud a donc sélectionné la solution conçue par Courant. « La rapidité et la simplicité de pose de la gaine blindée offre un réel gain de temps pour l’installateur, avance le bioélectricien. Nous avons aussi choisi Flex-a-Ray pour ses performances : après notre intervention, les champs électriques dans les bâtiments sont limités à 5V/m, soit la valeur prévue par la norme suédoise, à laquelle nous nous référons en l’absence de réglementation française ou européenne ».

 

Propos recuillis par Nils Bruder
Valeurenergiebretagne.fr

12. juillet 2012 · Commentaires fermés sur DENIS MATERIAUX · Catégories: Actualités, Distribution, Négoce

Denis Matériaux : l’éco-construction occupe une place de plus en plus importante.

« L’ossature-bois ne connaît pas la crise et devient accessible, par rapport à une époque où l’offre restait limitée »

Yoann Vallais, Chef de produits « Construction-bois »
Acteurs incontournables dans la chaîne du bâtiment, les négociants de matériaux ont fait évoluer leur offre pour s’adapter au développement de l’éco-construction. «
Aujourd’hui, l’ossature-bois concerne 15 % des projets auxquels nous prenons part, contre 2 à 3 % il y a encore 5 ans, explique Yoann Vallais. D’ici peu, on devrait atteindre 25 %, dans la mesure où le bois n’est pas touché par la crise. De plus, avec l’arrivée du BBC, les clients finaux sont sensibilisés aux impacts de la construction sur l’environnement. Ils accordent aussi plus d’importance aux questions de perméabilité à l’air et de déphasage des matériaux. L’ossature-bois s’inscrit parfaitement dans le respect de ces nouveaux critères. Autre point non négligeable, elle devient accessible, par rapport à une époque où l’offre restait limitée ».
Face à cet essor, Denis Matériaux déploie une gamme complète de produits et de services spécifiques pour la conception, la fabrication et la réalisation de construction, d’extension ou de surélévation en bois. «
À partir des plans de nos clients modistes ou artisans, nous fournissons tout ce qui entre dans la composition d’un bâtiment, depuis les fondations jusqu’aux ardoises, en passant par les isolants naturels ou la peinture pour les aménagements intérieurs. Concernant le bois, nous proposons des essences de pays, épicéa ou douglas non traité, dont nous pouvons justifier la provenance ».
En effet, le négociant s’est engagé dans une démarche d’information auprès de ses clients quant aux caractéristiques écologiques des matériaux commercialisés. Pour cela, il a édité un éco-guide, disponible sur son site Internet. Ce document intègre notamment une fiche dressant l’éco-bilan de chaque produit. Un outil précieux pour un professionnel souhaitant proposer à son maître d’ouvrage un choix non seulement en tenant compte du prix, des performances techniques du matériau, mais aussi de ses impacts environnementaux et sanitaires.
DENIS MATERIAUX
1 rue Marechal de lattre de Tassigny
35580 GUICHEN
www.denismateriaux.com

Propos recueillis Nils Bruder

10. juillet 2012 · Commentaires fermés sur SCIC ENERGIES RENOUVELABLES · Catégories: Actualités, Biomasse, Bois, Bois énergie, Chauffage, Distribution

La SCIC Énergies Renouvelables Pays de Rance mêle vocations commerciale, environnementale et sociale pour structurer une filière bois-énergie

« La création d’une énergie renouvelable, basée sur la valorisation du bocage, va de pair avec le développement de l’économie locale »
Emily Duthion, co-gérante
Créée en 2008, la SCIC Énergies Renouvelables Pays de Rance a pour but de structurer une filière bois-énergie, basée sur
la gestion durable du bocage. « La Société Coopérative d’Intérêt Collectif regroupe actuellement 96 associés : agriculteurs, professionnels, fournisseurs du secteur du bois, des collectivités territoriales, des particuliers et des salariés qui cherchent à développer et pérenniser l’approvisionnement en bois déchiqueté local, tout en créant des emplois, explique Emily Duthion. Et l’objectif est rempli : en 2012, nous devrions livrer 1 500 t de plaquettes bocagères ».

Plus »