23. avril 2013 · Commentaires fermés sur Eicosysteme : L’écologie industrielle joue la carte de la mise en réseau des entreprises en s’inspirant du fonctionnement d’un écosystème naturel · Catégories: Actualités, Bureaux d'études, cabinet de conseil, Environnement

« L’objectif est de tendre vers un bouclage maximal des flux d’eau, d’énergie et de matières au sein d’un territoire et d’y développer les partenariats »

Agnès Delamare-Grandsire, Dirigeante d’Eicosystème
Longtemps considérées comme antagonistes, l’écologie et l’industrie sont aujourd’hui intimement liées dans la notion de développement durable. Ainsi, en lien avec la prise de conscience que les ressources naturelles ne sont pas infinies, un nouveau modèle de développement économique est apparu à partir des années 1990 : l’écologie industrielle.
« Ce concept s’inspire du fonctionnement d’un écosystème naturel, dans lequel les co-produits des uns peuvent devenir une ressource pour les autres, explique Agnès Delamare-Grandsire. L’écologie industrielle cherche donc à mettre en place des échanges entre les entreprises d’un secteur, que cela soit à l’échelle d’une zone d’activités ou d’une collectivité locale. L’objectif est de tendre vers un bouclage maximal des flux d’eau, d’énergie et de matières au sein d’un territoire et d’y développer les partenariats entres acteurs. Des pistes d’échanges peuvent ainsi être identifiées après un diagnostic des flux entrant et sortant de chacune des entreprises. C’est ce que nous appelons des synergies éco-industrielles.

Il y a, tout d’abord, les synergies de mutualisation, avec des entreprises qui se regroupent pour opérer une prestation identique. Par exemple, les coûts de collecte et de traitement de déchets spécifiques peuvent être optimisés de 10 à 15 %, grâce à une mutualisation permettant de négocier un marché plus intéressant avec un prestataire unique. Il est aussi possible de réaliser des achats de fournitures regroupés ou encore de mettre en commun des équipements, comme la production de chaleur. Ensuite, il y a les synergies de substitution. Par exemple, les déchets ou co-produits des uns peuvent devenir une matière première secondaire pour les autres, après d’éventuelles modifications. Il peut aussi être envisagé de partager des excédents de chaleur, entre deux entreprises voisines.
Mais, au-delà de tous ces avantages, l’écologie industrielle est également un formidable atout pour renforcer l’attractivité d’un territoire, grâce à la mise en place d’un réseau d’acteurs mobilisés autour d’un développement partagé
».
Par Nils Bruder pour Valeur énergie Bretagne

Agnes DELAMARE – GRANDSIRE
Adresse postale : 7 rue de l’Enchanterie –
44300 NANTES
www.eicosysteme.fr
06 – 81 – 90 – 84 – 42

About the author: valeur énergie Bretagne

Commentaires fermés.