26. janvier 2015 · Commentaires fermés sur Végétalisation du bâti : des enjeux environnementaux, sociaux et économiques · Catégories: Actualités, Aménagement, Toiture végétalisée, Végétale

 

Logo_liaison_vegetale_documents_administratifs

La notion de « coefficient d’emprise végétale » s’affirme aujourd’hui dans les projets d’aménagement durables

 Christophe Huisse, Directeur de Liaison Végétale

 

Avec la végétalisation du bâti – pouvant concerner les toitures, les façades ou les clôtures – la minéralisation des sols et des espaces urbanisés devrait s’amenuiser…. Aujourd’hui, des opérations d’aménagement (liées aux PLU, SCOT, charte…) intègrent ainsi des « coefficients d’emprise végétale », fixant un ratio d’espaces verts minimums à intégrer dans la conception du projet. Et un tel coefficient n’est pas sans importance, puisque les emprises végétalisées répondent à de nombreux enjeux de société, au-delà de leurs seules fonctions récréatives, de détentes ou de loisirs.

Toiture Végétale Liaison végétaleEn effet, ces emprises vertes contribuent à améliorer la qualité de l’air urbain, en filtrant les particules atmosphériques. Ensuite, à l’échelle de l’écosystème local, les espaces plantés favorisent la biodiversité, la régulation des flux thermiques et le stockage-tampon des précipitations. La végétalisation du bâti s’avère aussi très efficace pour protéger les membranes d’étanchéité présentes en toiture. Et sur le plan économique, la végétalisation constitue un levier efficace pour améliorer l’attractivité d’un site et du territoire avec par exemple, une intégration paysagère.

Mur Végétalisé Vertiflore Liaison Végétale LV

« Dans l’ensemble, les avantages environnementaux, sociaux et économiques portés par la végétalisation du bâti sont bien cernés par les maîtres d’ouvrage les plus sensibilisés aux démarches d’aménagement durables, constate Christophe Huisse. Mais on observe aussi que tous ces acteurs n’intègrent pas toujours suffisamment les besoins d’entretien des espaces végétalisés. Or, il s’agit d’ouvrages vivants qui nécessitent une maintenance attentive. Pour éviter les déconvenues, après la réception du chantier, le relais doit donc bien se faire avec les équipes professionnelles chargées de leur entretien. C’est d’ailleurs un point sur lequel nous insistons particulièrement lors des formations que nous dispensons auprès de techniciens territoriaux ou de maîtres d’œuvre : étancheurs, architectes, constructeurs, promoteurs immobiliers, etc. »

Encadré : ajouté sous les photos : pour la façade : Concept Vertiflore – (Tracer) pour le mur : Concept Vertibruit (Tracer)

« Dans l’ensemble, les avantages portés par la végétalisation du bâti sont bien cernés par les maîtres d’ouvrage, mais ceux-ci n’intègrent pas toujours suffisamment les besoins essentiels d’entretien. »

Le Rheu (35) : Silence, ça pousse !

Mur Voirie Vertibruit Liaison Végétale LVCe n’est pas forcément sa qualité la mieux connue, mais la végétalisation du bâti s’avère très efficace pour traiter les problématiques acoustiques en milieu urbain. « Rappelons que le bruit est la nuisance la plus décriée par les Français, souligne Christophe Huisse. La demande croît donc rapidement sur ce segment. Parmi nos réalisations récentes, nous avons mis en œuvre un mur végétal acoustique à Le Rheu. Il s’agissait d’accompagner l’arrivée de nouveaux semi-collectifs au sein d’une zone déjà habitée. En complément de son efficacité acoustique, il s’avère que le mur remplit désormais une fonction sociale, en étant devenu une allée de promenade. »

LIASON VEGETAL
11, rue des Acacias
Tél. 09 63 57 51 27
56240 PLOUAY
www.liaisonvegetale.com

 

About the author: valeur énergie Bretagne

Commentaires fermés.