Valeur énergie Bretagne n°19
28. février 2017 · Commentaires fermés sur Sebico Assainissement non collectif · Catégories: Actualités, assainissement, Assainissement non collectif, Publireportage

Sebico Assainissement non collectif : attention à ne négliger aucune piste

Un avis éclairé pour choisir la bonne filière

Plus »

15. mars 2016 · Commentaires fermés sur SAS Robert Thebault – Assainissement non collectif : quelle solution pour les terrains de faible surface ? · Catégories: Actualités, assainissement, Assainissement non collectif, Gestion de l'eau

R THEBAULT SAS 2Les filières compactes offrent une alternative efficace au lit d’épandage

L’assainissement non collectif (ANC) concerne actuellement près de 5 millions de logements en France. Le Grand Ouest, caractérisé par des zones d’habitat dispersé, est particulièrement concerné. Généralement, la solution adoptée consiste à mettre en œuvre une infiltration à la parcelle des eaux traitées, via une fosse toutes eaux et un lit d’épandage. « Cette solution traditionnelle a fait ses preuves, observe Gaël Kérampran, Chef des ventes chez SAS Robert Thébault. Nous concernant, nous en proposons depuis 1956, avec des fosses en béton de 3 à 10 m3 pouvant couvrir des besoins entre 5 et 12 équivalents-habitants (EH). Cependant, il faut rappeler que l’infiltration ne peut pas être envisagée partout. »
Plus »

15. mars 2016 · Commentaires fermés sur Danfoss, Réseaux eau assainissement · Catégories: Actualités, assainissement, Eau, Pompes

Danfoss – Réseaux d’eau ou d’assainissement : quand la variation de charge devient un atout

Une régulation des équipements en rotation génère jusqu’à 50 % d’économies d’énergie

Les usines d’eau potable ou d’assainissement se caractérisent par une variation importante de leur charge quotidienne. Ce fonctionnement n’est pas sans conséquence sur leurs consommations énergétiques et sur l’usure des équipements mobilisés. Mais il ouvre aussi des perspectives d’économies. En effet, pour s’adapter aux fluctuations de charge, des variateurs de vitesse peuvent être installés sur de nombreux équipements en rotation, tels que les pompes ou les surpresseurs. Plus »

13. mars 2016 · Commentaires fermés sur Scirpe – Epuration par filtres plantés · Catégories: Actualités, assainissement, Assainissement non collectif, Microstation épuration, Phytoépuration

SCIRPE 2Scirpe – Epuration par filtres plantés : une solution idéale pour les collectivités rurales

Des coûts d’exploitation moins élevés qu’avec une station classique

 

Avec plus de 2 000 sites en service en France, la dépollution des eaux par filtres plantés de roseaux fait aujourd’hui de nombreux émules parmi les collectivités rurales. Au-delà des aspects écologiques et économiques, ce système séduit grâce à son efficacité, à sa bonne intégration paysagère et à sa simplicité de fonctionnement. Autre atout majeur, il peut apporter des réponses face aux problématiques de marées vertes ou de prolifération d’algues. Plus »

12. mars 2016 · Commentaires fermés sur Danfoss, Réseaux eau assainissement · Catégories: Actualités, assainissement, Eau, Pompes

Danfoss – Réseaux d’eau ou d’assainissement : quand la variation de charge devient un atout

Une régulation des équipements en rotation génère jusqu’à 50 % d’économies d’énergie

Les usines d’eau potable ou d’assainissement se caractérisent par une variation importante de leur charge quotidienne. Ce fonctionnement n’est pas sans conséquence sur leurs consommations énergétiques et sur l’usure des équipements mobilisés. Mais il ouvre aussi des perspectives d’économies. En effet, pour s’adapter aux fluctuations de charge, des variateurs de vitesse peuvent être installés sur de nombreux équipements en rotation, tels que les pompes ou les surpresseurs. Plus »

logoInnoclairUne forme inédite pour une pose facilitée, même en terrain humide

Hugues Rault, Directeur d’Innoclair

« Nous avons développé notre micro-station NG 6 avec la volonté de simplifier la vie des habitants et des professionnels intervenant sur un projet : bureaux de conseil, terrassiers et SPANC. »

Plus »

11. mai 2015 · Commentaires fermés sur VLT® AQUA Drive : le variateur de vitesse Danfoss dédié à l’eau. · Catégories: Actualités, assainissement, Eau, Traitement des eaux usées

Danfoss_AGUA_Drive_DC_RGBDanfoss Drives bénéficie d’une longue expérience dans les applications du métier de l’eau et du traitement des eaux usées. Le VLT® AQUA Drive représente la solution idéale pour la régulation des pompes et des aérateurs dans les systèmes modernes de distribution et de traitement des eaux et des eaux usées. Plus »

14. avril 2015 · Commentaires fermés sur Réseaux d’eaux usées : un hydrocurage régulier pour éviter les bouchons · Catégories: Actualités, assainissement, Assainissement non collectif, Assainissementnon collectif, Eau

logo copieLes collectivités confrontées à un nouveau problème : les lingettes jetées aux toilettes

Contact : Yannick Malléjac, Directeur d’Ouest Assainissement Environnement

Il y a quelques années, l’image de l’énorme boule de graisse s’étant formée au cœur des égouts de Londres avait frappé les esprits. Un autre problème, moins spectaculaire mais tout aussi délicat, guette aussi les réseaux d’assainissement de taille plus modeste : la lingette. En effet, une fois jeté aux toilettes, ce petit morceau d’étoffe peut être responsable de la congestion des canalisations ou des pompes sur les réseaux. Au point que des collectivités locales se lancent dans des campagnes de sensibilisation sur le thème des « lingettes à la poubelle ! ». Plus »

16. janvier 2014 · Commentaires fermés sur Etudes Environnement : Assainissement non collectif : une conception, pas à pas… · Catégories: Actualités, Aménagement, assainissement, Assainissement non collectif, Bureaux d'études, cabinet de conseil, Environnement

Plus »

10. avril 2013 · Commentaires fermés sur Clairepur : Pour bon nombre de collectivités locales, l’assainissement non collectif s’affirme comme une alternative efficace et économique au réseau de collecte · Catégories: Actualités, assainissement, Eaux pluviales, Gestion de l'eau, Récupération eua de pluie, Station épuration

« De plus en plus de communes se rendent compte que le principe du « tout tuyau » finit par constituer une charge financière importante »

Michel Courcoux, Responsable technique et commercial de Clairepur
En milieu rural, l’assainissement non collectif s’affirme comme une alternative efficace au réseau de collecte. Sur un plan financier, il peut même s’avérer une solution sine que non pour la construction d’équipements publics, dont les coûts de raccordement au « tout à l’égout » auraient pu compromettre la réalisation.
« De plus en plus de communes se rendent compte que le principe du « tout tuyau » finit par représenter une charge financière importante, constate Michel Courcoux. A titre d’exemple, le coût moyen du raccordement d’une maison individuelle au réseau est de 12 000 €, alors qu’une micro-station vaut 8 500 €. Cette économie est également intéressante pour des « équivalents-habitants » (EH) plus importants. Par exemple, nous venons d’équiper la salle des fêtes de Saint-Gildas (22) avec une micro-station pour un coût total de 15 000 € pour 21 EH, tout en intégrant de fortes contraintes parcellaires. A ce sujet, dans le cadre d’un appel d’offres pour l’école de Saint-Martin-des-Prés (22), nous avons été les seuls à présenter une solution pour 21 EH, en occupant seulement 6 m2.
Précisons, par ailleurs, que les micro-stations se partagent en deux familles : les cultures libres ou fixées. Ces dernières sont à privilégier car elles nécessitent moins de vidanges de boues et s’adaptent mieux aux variations de charges à traiter. Il faut aussi être particulièrement vigilant au sujet des cuves, en évitant le PVC simple et la fibre de verre qui peuvent présenter des problèmes de résistance à la pression hydrostatique. Pour prendre en compte cette problématique, les parois des cuves des micro-stations NDG Eau que nous distribuons sont formées par deux couches en polyéthylène, entre lesquelles une mousse est injectée pour former un « sandwich » très résistant.
Enfin, dans le cadre du contrôle de conformité par le SPANC, la micro-station se doit d’avoir l’agrément ministériel pour la charge qu’elle aura à traiter. Nos gammes sont ainsi agréées jusqu’aux 20 EH prévus par la réglementation. Au-delà, elles sont sous Avis Technique du CSTB et nous débutons les tests pour obtenir la pastille verte
».

CLAIR EPUR
5 RUE DES GASTADOURS MAROUE
22400 LAMBALLE

12. mars 2013 · Commentaires fermés sur Bretagne Epur · Catégories: Actualités, assainissement

Bretagne Epur : La micro-station d’épuration biologique répond aux besoins des usagers non-raccordés au tout-à-l’égout

« La culture fixée est parfaitement adaptée aux collectifs, lotissements ou zones d’activités qui présentent de fortes variations de charges »
Alain Simon
, Gérant de Bretagne EPUR
Encore méconnue en France, la micro-station d’épuration – dont le fonctionnement repose sur la culture fixée immergée aérobie – permet de traiter les eaux usées des usagers non-raccordés au tout-à-l’égout : particuliers, collectivités, commerçants, agriculteurs ou industriels. « Système biologique fonctionnant sans ajout d’activateurs, la culture fixée est opérationnelle jusqu’à 2 000 équivalents habitants (EH), en offrant une solution compacte, précise Alain Simon. Par exemple, une installation permettant de traiter des effluents de 200 EH occupe 60 m² au sol. Cette technologie est donc parfaitement adaptée pour les petits et moyens collectifs, les lotissements ou les zones d’activités. Elle apporte aussi une réponse en appui aux stations conventionnelles, arrivées à saturation. Précisons, par ailleurs, que dans le cas des mises en conformité induites par les SPANC, les systèmes EPUR que nous proposons possèdent tous les agréments, jusqu’à 20 EH (sous arrêté de septembre 2009) .tant en version cuves béton qu’en version cuves plastique .
Au-delà de sa compacité et de son efficacité, la micro-station présente aussi l’avantage de générer moins de boues secondaires que les stations à boues activées. De plus, une culture fixée est peu sensible aux variations de charges journalières ou saisonnières. Après une longue période d’inactivité, la reprise
se fait rapidement, avec une base bactérienne qui double toutes les 20 minutes jusqu’à équilibre. C’est donc une solution idéale pour tout besoin saisonnier tels les campings bretons, aires des gens du voyage, salles municipales : sports, culturelles excentrées des bourgs,…
Concernant le contexte breton, justement, la micro-station enterrée est particulièrement indiquée dans les secteurs soumis à la « loi littoral ». En effet, comme il est aussi possible d’en enterrer le local technique,
ceci permet d’être en phase avec cette loi. Cela permet de se ménager des marges de manœuvre pour la localisation de la station, dans la mesure où tout nouveau bâtiment en surface doit être implanté en continuité avec le tissu urbain existant. Mais ,aujourd’hui, qui voudrait d’une station d’épuration collective comme voisin direct ? »

 

06. décembre 2012 · Commentaires fermés sur ATELICE CONSEIL · Catégories: Actualités, assainissement, cabinet de conseil, Environnement · Tags:

ATELICE CONSEIL accompagne les collectivités locales et les industriels pour la bonne prise en compte de l’eau, dans leur projet de développement

« Agir et non subir, pour un essor rentable et durable »
Véronique Gouin, Gérante

Avant même d’évoquer l’aspect technique de son métier, Véronique Gouin en aborde la philosophie : « En matière de conception d’ouvrages d’assainissement, il faut agir et non subir pour assurer l’essor rentable et durable de sa collectivité ou de son entreprise. C’est pourquoi, nous cherchons à intervenir très en amont dans un dossier. Dans le cas de la création d’un lotissement, par exemple, il convient d’aborder la question de l’eau, dès l’établissement du PLU ».
Concrètement, le cabinet-conseil propose à son client un accompagnement complet avec, dans un premier temps, l’assistance à maîtrise d’ouvrage. «
À ce stade, nous allons sur le terrain, avant de formuler les propositions d’infrastructures de collecte et de traitement des eaux usées à réaliser. Et si le réseau en place est sollicité, nous en diagnostiquons les éventuels défauts. Pour les eaux pluviales, nous proposons également des solutions afin d’écrêter le débit, en cas de pluie, des cours d’eau impactés par les projets d’urbanisation. Pour cela, il faut éviter de trop imperméabiliser les zones de développement ou réaliser des noues qui assurent un stockage temporaire des précipitations ».

Suite à ce travail initial, le maître d’ouvrage est en mesure de choisir une solution d’assainissement, à travers des critères techniques et financiers. Après quoi, la mission d’Atélice Conseil passe à l’étape de la maîtrise d’œuvre. «
En premier lieu, nous gérons le dossier de Loi sur l’eau, rendu quasiment automatique au regard des aménagements prévus. Et nous enchaînons sur les études techniques détaillées, en collaborant éventuellement avec d’autres cabinets. Enfin, nous consultons les entreprises et assurons le suivi du chantier, jusqu’à sa réception ».

Toutes ces missions, l’ingénieure peut les réaliser, par ailleurs,
pour les entreprises, installations classée notamment, contexte qu’elle connaît bien, après avoir été Responsable Environnement d’un groupe industriel pendant 10 ans. « Une expérience mise à profit dans le cadre des formations agréées que nous dispensons ». Et, quand on sait, par exemple, qu’un zonage d’assainissement est opposable aux tiers, il vaut mieux être informé sur le sujet.

www.atelice.fr

06. juin 2012 · Commentaires fermés sur AQUAGREEN · Catégories: Actualités, Aménagement, assainissement, Phytoépuration

Le choix d’une station de phytoépuration

L’assainissement par filtres plantés de macrophytes concilie efficacité, écologie, esthétique et économies

Pierre-Yves Le Deun, Gérant d’Aquagreen
En Bretagne, l’assainissement des eaux usées est une question capitale et des spécialistes, comme le bureau d’études Aquagreen, y apportent des réponses qui intègrent de plus en plus de procédés écologiques, comme les filtres plantés.
Un choix notamment retenu dans le cadre de la construction d’un lotissement à Landéda (10 lots). «
Au stade du permis de lotir, nous avons proposé à l’aménageur du nouveau quartier de comparer les coûts entre un assainissement individuel ou collectif, explique Pierre-Yves Le Deun. Et ce dernier s’est révélé deux à trois fois moins cher. Il a donc été décidé de concevoir une station de phytoépuration, ou assainissement par filtres plantés de macrophytes, sur une parcelle de 200 m2. Comme toujours, pour garantir le fonctionnement optimal de l’équipement, nous travaillons avec des installateurs agréés ».
Ce type d’aménagement, qui remplace le lagunage classique, permet également de prendre en compte les besoins des maisons individuelles et des hameaux isolés, avec la filière « jardin d’assainissement » d’Aquatiris, ainsi que des sites industriels. «
Il n’y a pas de limite, en termes d’application ».
Et le jardin d’assainissement devrait être appelé à se développer, pour le marché de l’assainissement non collectif. En effet, le 15 décembre dernier, il a été agréé par le Ministère de l’Écologie, après des tests réalisés par le CSTB. «
En reconnaissant l’efficience de notre système, l’agrément constitue une étape importante pour mieux le faire connaître. Il s’agit de l’aboutissement d’un travail mené par le réseau Aquatiris. Un regroupement de 35 bureaux d’études, dont cinq sont présents aux côtés d’Aquagreen, en Bretagne : Alter Ecoh, Aqualogik, Diabol’eau, Marielle Hébert et Niaouli. De quoi garantir flexibilité et proximité à nos clients ».

Propos recueillis par Nils Bruder
valeurenergiebretagne.fr