10. juillet 2012 · Commentaires fermés sur SCIC ENERGIES RENOUVELABLES · Catégories: Actualités, Biomasse, Bois, Bois énergie, Chauffage, Distribution

La SCIC Énergies Renouvelables Pays de Rance mêle vocations commerciale, environnementale et sociale pour structurer une filière bois-énergie

« La création d’une énergie renouvelable, basée sur la valorisation du bocage, va de pair avec le développement de l’économie locale »
Emily Duthion, co-gérante
Créée en 2008, la SCIC Énergies Renouvelables Pays de Rance a pour but de structurer une filière bois-énergie, basée sur
la gestion durable du bocage. « La Société Coopérative d’Intérêt Collectif regroupe actuellement 96 associés : agriculteurs, professionnels, fournisseurs du secteur du bois, des collectivités territoriales, des particuliers et des salariés qui cherchent à développer et pérenniser l’approvisionnement en bois déchiqueté local, tout en créant des emplois, explique Emily Duthion. Et l’objectif est rempli : en 2012, nous devrions livrer 1 500 t de plaquettes bocagères ».

Pour assurer cet approvisionnement, la SCIC supervisel’élagage, la mise en andains, le broyage, le séchage et le transport du bois. « Tous les associés – chantiers d’insertion, entreprises de travaux agricoles, salariés, agriculteurs – qui participent à ces étapes sont rémunérés. Ainsi, la création d’une énergie renouvelable va de pair avec le développement de l’économie locale et ce, grâce à une filière durable. En effet, nous ne touchons pas au capital sur pied, objectif de notre chartre sur le bocage : seul l’accroissement de la biomasse est valorisé. Nous en identifions le potentiel en collaboration avec les agriculteurs et au moyen d’un plan de gestion du bocage. Nous participons aussi à la plantation et à l’entretien de linéaires, dans le cadre du programme Breizh Bocage, mis en place, entre autres, par la Région ».

 En termes de débouchés, la SCIC répond notamment aux besoins de deux chaufferies, mises en route en 2005 et 2008, pour alimenter le collège de Plénée-Jugon (180 kW) et un bâtiment intercommunal à Saint-Alban (100 kW). De nouvelles chaudières, Ecoles de Léhon et de Pleslin trigavou, seront approvisionnées par la SCIC d’ici la fin de l’année. Et pour diversifier ses activités, la coopérative vend par ailleurs du bois de chauffage et du paillage. « Nous menons aussi des actions de conseil, de sensibilisation ou d’essaimage. Nous sommes ainsi missionnés par des acteurs intéressés par le fonctionnement de la SCIC, comme le Pays de Saint-Malo qui s’interroge sur l’opportunité de monter une filière, selon notre structuration. Nul doute que d’autres coopératives pourraient voir le jour ». En Bretagne, la chaleur serait-elle dans le pré ?

Propos recueillis par Nils Bruder

About the author: valeur énergie Bretagne

Commentaires fermés.